Les sénateurs ont achevé vendredi l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016. Parmi les dispositions qu’ils ont introduites dans le texte figure une poursuite du relèvement progressif de l’âge légal de la retraite au-delà de 2017, afin d’atteindre 63 ans pour les générations nées à partir de 1957. Pour être appliquée, la mesure, initiée par la majorité de droite, doit être approuvée par l’Assemblée nationale, ce qui est improbable, le gouvernement y disposant de la majorité.

Par ailleurs, les sénateurs ont supprimé le projet de crédit d’impôt destiné à faciliter l’accès à une complémentaire santé pour l’ensemble des personnes âgées de plus de 65 ans. Ils ont néanmoins renforcé le crédit d’impôt actuel de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé pour les faibles revenus en augmentant légèrement le plafond de ressources pour les seniors.

Un vote solennel sur l’ensemble du texte est programmé pour le mardi 17, avant une seconde lecture à l’Assemblée nationale.